Rien au village, pourquoi y rester?

Add your thoughts here… (optional)

The FARA Social Reporters Blog

Plus d’un tiers de la population rurale en Afrique subsaharienne vit à minimum cinq heures du marché le plus proches ? « Pas étonnant qu’il en coûte 5 fois plus cher pour transporter une tonne de riz dans certaines parties de l’Afrique centrale que ça ne l’est sur les routes principales au Pakistan », s’exclame Dr Kanayo Nwanze, Président du Fonds international pour le développement de l’agriculture.

Le manque de débouchés viables condamne trop grand nombre d’agriculteurs africains à l’agriculture de subsistance. Certains finissent par s’en lasser et à se décider à quitter les campagnes pour rejoindre les villes. C’est le cas notamment de nombreux jeunes africains et aussi de plus en plus de femmes et d’enfants.

Voir l’article original 268 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :