TIC en Agriculture : une expérience timide avec les riziculteurs béninois

Le rôle que les tics doivent ou jouent en agriculture n’est plus à démontrer. Plusieurs expériences ont été déjà réalisées avec certains pays  africains et asiatiques et ont montré que l’utilisation des Tics peut réduire l’asymétrie d’information qui existe entre les agriculteurs et les commerçants. Puisse que chez nous, ce sont les commerçants des produits agricoles qui tirent le maximum de profil au détriment des producteurs qui ont  un faible accès au marché. Cet état des paysans est fortement lié au manque ou au mauvais accès à l’information sur la quantité et la qualité des produits commercialisés, les prix des produits et des intrants, la disponibilité des matières premières, et les sources de crédit. Ce qui rend les producteurs plus vulnérables lorsqu’ils s’engagent dans les transactions du marché. La solution trouvée est l’utilisation des TICs en agriculture pour accéder aux informations sur le marché

383386-1-fre-FR-Avec-le-telephone-portable-les-agriculteurs-kenyans-ont-tout-compris

Un agriculteur Moderne

Expérience de l’utilisation des TICs avec les riziculteurs béninois

Au Bénin, le riz joue non seulement un rôle important dans la lutte contre l’insécurité alimentaire des populations démunies, mais contribue tout aussi à leur procurer des revenus en fin de campagne agricole. La commune de Dassa est l’une des grandes communes productrices du riz au Bénin

Les producteurs de riz de la commune de Dassa disposent de plusieurs moyens pour accéder aux différents aux informations (agricoles, extra agricoles, sociales, religieuses et familiales) à savoir : le contact visuel, le téléphone portable, la radio, la télévision et autres moyens ; les moyens les plus utilisés pour l’accès aux informations agricoles étant le contact visuel (100%) et le téléphone portable (60%).

En utilisant le téléphone portable, les producteurs recherchent des informations d’ordre familial (39,30%), les informations d’ordre social (37,56%), et les informations d’ordre agricole (35,30%). Ce qui montre que le téléphone portable est de plus en plus utilisé pour l’accès à l’information agricole.

Le téléphone portable n’est pas effectivement utilisé pour l’accès aux informations agricoles. En effet, seulement 11% des appels qu’émettent et reçoivent les producteurs durant la campagne agricole sont pour des raisons agricoles. La principale cause de cet état de chose est l’utilité que les producteurs perçoivent du téléphone portable. Ils considèrent en effet, le téléphone avant tout comme un outil pour régler les urgences familiales ou pour rester en contact avec ses amis ou sa belle-famille. Pour preuve 40,9% des producteurs de riz achètent leur téléphone pour des raisons familiales alors que seulement 21,2% l’achètent pour des raisons agricoles.

Plusieurs facteurs déterminent l’utilisation effective du téléphone portable pour l’accès aux informations agricoles. Il s’agit du niveau d’instruction des producteurs qui sont majoritairement des analphabètes si le producteur est instruit, plus il utilise son téléphone pour des raisons agricoles, l’appartenance à un groupement (1+1=3), le nombre d’informations recherchées tout au long de la campagne agricole et la recherche d’informations extra agricoles.

De plus la distance au point d’électricité le plus proche est un facteur qui influence négativement l’intensité d’utilisation du téléphone portable, c’est-à-dire que, plus la distance au point d’électricité le plus proche est grande, moins le producteur utilisera son téléphone. Tous les villages situant dans les zones rurales ne sont pas électrifiés

Que faut-il faire pour rendre l’utilisation des Portables plus effective en agriculture ?

Il faudra sauter les barrières en ce sens que les gouvernants doivent mettre en place des centres pour alphabétiser nos producteurs en général et des riziculteurs en particulier. Des actions de sensibilisation doivent organisées au profil des riziculteurs pour attirer leur attention plus sur l’importance de l’utilisation du téléphone portable pour l’accès aux différentes informations agricoles

Aussi, la constitution  d’une base de données qui contient les différentes informations agricoles recherchées par les producteurs de riz s’avère indispensable. Cette base sera mise à la disposition d’un serveur central pour transmettre les informations aux différents points d’information agricole.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :