Bourse « Africa Land & Food » au Royaume-Uni!

AgroDev

Vous êtes originaire d’un pays de l’Afrique sub-saharienne (comme le Bénin)?

Vous avez de l’expérience en agriculture, en sciences alimentaires ou en gestion des ressources naturelles?

Vous voulez apporter une contribution stratégique et durable pour le développement de l’Afrique?

Alors cette opportunité pourrait vous intéresser!

View original post 103 mots de plus

Publicités

Journée internationale de la jeunesse 2014

Instaurée par les Nations Unies chaque 2 Août, la Journée internationale de la jeunesse est une journée pour attirer l’attention des dirigeants des pays du monde entier sur les questions liées à la jeunesse notamment le chômage, emploi, santé et reproduction, engagement des jeunes dans leur communauté et autres.

Cette journée met l’accent sur l’importance et le rôle des jeunes dans leurs communautés. Ainsi les jeunes consitutent des agents de changements ocial positif et non des bénéficiaires passif des efforts de développement. Au cours de cette journée, les débats se mènent sur les droits des jeunes à l’éducation, aux soins de santé adéquats, les possibilités d’emploi, les services financiers et la pleine participation à la vie publique.

Les pays doivent investir dans des projets à leurs jeunes dans ce climat d’incertitude économique. C’est encore une journée où des concerts, des ateliers, des événements culturels et des rencontres impliquant des fonctionnaires des administrations nationales et locales ainsi que les organisations de jeunesse ont lieu partout dans le monde.

La jeunesse Béninoise

Cette année, le thème de cette Journée est « jeunesse et la santé mentale« . En effet, certains jeunes souffrant de santé mentale sont stigmatisés et ceci peut les conduire à l’exclusion et de les dissuader de demander de l’aide en raison de la crainte d’être négative « marqué ». chaque partie prenante ( Gouvernement, Parti politique, Société civile, association et mouvement des jeunes, universitaires …) doit faire le necessaire pour que ces jeunes soient en mesure de jouir d’une vie saine et active.

Source Photo: Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF)

A la découverte des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) au Benin

Connu sous le nom de Mata Masu Dubara au Niger, le modèle AVEC a été repris et developpé au Bénin surtout dans les departements de Mono- Couffo par Plan Benin afin soulager les peines de leur populations cibles notamment les femmes en terme d’accès aux ressources financières.

Les Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) sont des groupes de 15 à 25 personnes qui se sont regroupés pour épargner leur argent sous forme de parts. Ces épargnes constituent des Fonds de crédit pour les autres membres de la communauté. Les AVEC ont pour mission de :

  • Servir les plus pauvres, ceux dont les revenus sont irréguliers et moins fiables et dont les activités commerciales ne sont peut-être pas à plein temps

  • Aider les plus pauvres à gérer les liquidités de leur ménage et offrent des sommes en espèces pour des événements typiques de la vie, produisant des revenus ou pas.

  • Répondre aux difficultés des populations concernant les tontines, l’épargne à la maison et dans les banques.

Les AVEC sont dotées d’une Assemblée générale et d’un Comité de gestion composé de cinq membres. Les Associations sont autonomes et autogérées. Chaque AVEC a une durée de cycle de fonctionnement qui ne peut être inférieur à neuf mois, ni supérieur à un an. Les associations se réunissent à intervalles réguliers, soit par chaque semaine, soit toutes les deux semaines voire quatre semaines pendant leur premier cycle selon la décision des membres.

Tous les membres de l’association épargnent en achetant des parts. C’est le cœur de l’activité de l’AVEC et la régularité de l’épargne est la clef de la confiance et de la réussite. Les membres peuvent acheter entre 1 à 5 parts à chaque réunion. L’association fixe la valeur de la part à un niveau qui permet aux membres les plus pauvres d’acheter de façon fiable et régulière une part à chaque réunion.

Si un membre rencontre des difficultés financières, l’association peut l’autoriser à suspendre ses achats de parts, mais uniquement pour une période limitée. Les associations proposent à leurs membres un service d’épargne quotidienne à travers une fente pour introduire l’argent dans la caisse.

Les prêts sont décaissés toutes les quatre semaines. Tous les membres jouissent du même droit d’emprunter au Fonds de crédit qui se compose du montant correspondant à la valeur des achats des parts, des frais liés au service des prêts et des amendes. L’Association fixe la durée de remboursement des prêts, qui ne doit jamais dépasser six mois et, pendant le premier cycle, 12 semaines.

Le prêt accordé à un membre ne peut pas être supérieur à un montant égal à trois fois le montant total des parts qu’il a acheté. Cette règle assure la répartition équitable du capital et empêche qu’un membre ne soit accablé d’un montant trop élevé.

Image1

Une Association AVEC en réunion dans le département du Couffo/Bénin

L’Association fixe le taux des frais liés aux prêts et l’indique dans son Règlement. Les frais liés aux prêts sont dus à intervalles de quatre semaines. Ils s’appliquent au solde du prêt, toutes les quatre semaines, jusqu’au remboursement intégral. La durée de remboursement du prêt est convenue au moment où le prêt est décaissé. Mais l’emprunteur peut rembourser par anticipation pour éviter de payer plus de frais. Quand l’emprunteur rembourse une partie du solde dû, le solde restant est considéré comme un nouveau prêt et le pourcentage des frais est appliqué au nouveau montant et les nouveaux frais sont également dus au bout de la période suivante de quatre semaines.

Les associations peuvent créer une Caisse de Solidarité. Les Associations conviennent d’une cotisation égale et régulière due par tous les membres à cette Caisse de Solidarité. Cette Caisse de Solidarité fournit de petits dons pour objectifs précis, tels que : aide d’urgence, frais funéraires et frais d’éducation des orphelins. Quiconque a besoin d’un don de la Caisse de solidarité doit en faire publiquement la demande à l’Assemblée générale. La Caisse de solidarité reste séparée du Fonds de crédit et n’est pas incluse dans le partage de fin de cycle.

A la fin du cycle de fonctionnement, l’association répartit la valeur totale de ses actifs financiers entre ses membres. Lorsque la fin du cycle approche, aucun nouveau prêt ne peut être accordé et tous les prêts en cours doivent être remboursés. Lorsque tous les fonds en espèces de l’association sont réunis, le montant est partagé entre les membres proportionnellement au nombre de parts détenues par chaque membre.

A la fin de la réunion de partage, les membres qui souhaitent rester pour le prochain cycle peuvent envisager de verser une somme globale pour contribuer au Fonds de crédit afin de lancer les activités de prêts avec un capital suffisant. Au début d’un nouveau cycle, les membres peuvent changer la valeur ou le montant de la part standard. Cette valeur ne peut pas être changée en cours de cycle.

Plus de details AVEC Guide du Programme 2.9

Fonds pour les changements climatiques en Afrique : 1er appel à propositions

Agriculture for Young

Le nouveau fonds pour les changements climatiques en Afrique (FCCA), hébergé par le Département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique de la Banque africaine de développement (BAD), lance son premier appel à propositions.

Gouvernements africains, ONG, organismes de recherche et institutions régionales basées en Afrique, sont invités à postuler en suivant les instructions du document ci-joint intitulé « requête de financement » et en complétant le « cadre logique » ci-joint. Les propositions doivent être adressées à africaclimatechangefund@afdb.org, avant minuit GMT le 8 août 2014.

Les dons qui seront accordés sont dédiés à des projets, programmes et activités de préparation aux financements climatiques. Le montant minimum octroyé est de 250 000 dollars EU.

Ce premier appel à propositions a pour objectifs, d’une part, de renforcer la capacité des pays africains afin d’améliorer leur gouvernance institutionnelle, en vue de leur permettre un accès direct et/ou international aux…

View original post 568 mots de plus

Pamela Afokpe, Benin

ICfD Voices

  «Maintenant, je sais utiliser les outils du Web 2.0 pour permettre à mes organisations d’apparaître sur le Web!»  (CIpD Printemps 2014)

  « Now, I know how to use Web 2.0 tools to allow my organizations to appear on the Web! » (ICfD Spring 2014)

View original post 722 mots de plus

Announcement of the 2014 FSC Summer School

Agriculture for Young

Announcement of the 2014 FSC Summer School
Funded by the German Federal Ministry for Economic Cooperation and Development (BMZ)

Challenging Malnutrition and food insecurity in developing countries

University of Abomey-Calavi, Republic of Benin
4 to 30 August 2014

Background

The Food Security Center (FSC)’s mission is “to provide innovative and effective scientific contributions to reduce hunger and achieve food security, contributing towards the progress of Millennium Development Goal 1, especially towards the eradication of hunger and malnutrition”. The target groups are “people affected by hunger and/or malnutrition or people at risk of food insecurity, decision makers in developed-oriented organizations involved in the formation and implementation of food and agricultural related development policies, and scientists and graduate students at partner Higher Education Institutes”. The approach used by the FSC is multidisciplinary nature: “teaching, conducting research and providing advice in cooperation with national and international development organizations and partner Higher Education Institutes…

View original post 408 mots de plus

Appel à candidature pour la formation d’entrepreneurs agricoles

Agriculture for Young

Au titre des activités de formation de 2014, le Projet de Promotion de l’Entreprenariat Agricole pour la transformation socio-économique des zones rurales au Bénin (PPEA) lance un appel à candidature pour la sélection des personnes désireuses de bénéficier d’une formation en entreprenariat agricole et s’installer dans les activités agricoles et para-agricoles. La formation est organisée en régime d’internat pendant trois (03) mois au Centre Régional Songhaï de Porto Novo suivie de trois (03) mois d’incubation dans les centres PPEA de Kétou et de Zangnanado. Au terme de la formation et de l’incubation, les bénéficiaires quitteront les sites de formation et d’incubation pour s’installer à leur propre compte.

  • Conditions : Les postulants doivent être de nationalité béninoise, titulaire d’un diplôme en agriculture et/ou en enseignement technique et général (BEPC ou son équivalent), avoir une expérience dans les activités agricoles ou para agricoles, être âgé de 18 à 35 ans, être apte…

View original post 205 mots de plus

ILRI Graduate Fellowship – call for applications: Agro-economist MSc student, (Re-advertisement: open until a suitable candidate is selected)

ILRI Vacancy: Research Technician- Gender (closing, 19 May 2014)

Call for expression of interest in IFS Collaborative Research Grants 2014

Call for expression of interest in
IFS Collaborative Research Grants 2014
Focusing on Biodiversity
IFS announces a call for Collaborative Research Proposals from early-career scientists in Benin, Burkina Faso, Cote D’Ivoire, Ghana, Nigeria, South Africa, Tanzania and Uganda, with a focus on research into biodiversity
Interested young researchers from these countries are invited to express their interest to participate in the development of collaborative research proposals by filling out the expression of interest form here: http://applications.ifs.se
Those who express interest will be invited to join an online collaborative environment that is being used for this project. You do not need to know any collaborators before expressing interest. The purpose of the online environment is for researchers to find and get to know suitable collaborators, create research teams and prepare proposals for submission to IFS. Further instructions will follow to those who register interest to participate.
 
Eligibility criteria:
·         You are a citizen of Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, South Africa, Tanzania or Uganda and carrying out your research in any of these countries
·         You have a Masters or PhD degree (or equivalent academic degree)
·         You are doing/will do research on some aspect of biodiversity
·         For first time IFS grant applicants, men should be younger than 35; women should be younger than 40 years of age
·         For those who already had a grant from IFS, you may participate in this programme and apply for a Collaborative Research Grant provided IFS have accepted your report on the previous IFS Grant, no later than the closing date for application submissions for this programme
·         You are attached to a university, national research institution or a research oriented and not-for-profit NGO
Expression of interest form:  http://applications.ifs.se
Deadline:  April 27, 2014

Biodiversity
This call for research proposals is a contribution to the United Nations Decade on Biodiversity (2011-2020)[1]. Its aims include: building awareness of values of biodiversity, the steps we can take to conserve biodiversity and manage terrestrial and aquatic ecosystem services related to health, livelihoods and wellbeing in a way that is both equitable and sustainable. It also aims to integrate such thinking into development and poverty reduction strategies, including ways to eliminate harmful subsides, prevent extinctions and control invasive species and detrimental pollution. We are especially keen to encourage interdisciplinary collaborations of taxonomists, ecologists and social scientists to research together on ecosystem services for sustainable development and poverty alleviation.
The research supported within this call should aim to increase and share widely knowledge, the science base and technologies relating to terrestrial and inland aquatic biodiversity.
Some suggested research approaches to Biodiversity
Within the broad concept of ‘biodiversity’ research teams might address themes such as:
·       The causes of biodiversity loss, such as: harmful subsidies, drivers of extinction, invasive species, and pollution.
·       Options to manage terrestrial or fresh water aquatic ecosystem services related to health, livelihoods and wellbeing in a way that is equitable and sustainable and to conserve biodiversity.
·       Assessing the barriers to implementing the Convention on Biological Diversity.
·       Developing an integrated management plan for protected and buffer zones based on decision support systems.
·       Developing indicators and systems for Monitoring, Reporting and Verification (MRV) of national or regional implementation of ‘Aichi targets’.
·       Assessing scenarios of negative and positive impacts of the Nagoya Protocol for sustainable development and poverty eradication (see: http://sustainabledevelopment.un.org);
·       Assessing impacts of human activities on habitats as a result of pastoralism or slash and burn.
·       Developing bio-indicators for the integrity of intact, fragmented and man-made ecosystems.
·       Assessing the problems and benefits of promoting Ecosystem Services through Payment for Environmental Services (PES).
·       Investigating the role of biodiversity in conflict generation and conflict mitigation.
This list presents only some ideas; any innovative and original research ideas within the broad field of biodiversity research are acceptable.
IFS Collaborative Research Grants
These IFS pilot Collaborative Research Grants will be to small teams (3-5 early-career scientists) in the eligible countries to undertake research on biodiversity.
Eligible scientists expressing interest will have the opportunity to get to know each other and find collaborators, build teams and formulate their proposals in a social networking environment (PODIO). There will be approximately three and a half months for this process, thereafter applications will be reviewed with a decision on grant funding by the end of 2014.
The total value of a Collaborative Research Grant will be between USD 45-75,000. This breaks down to 80% for research and 20% for team coordination and collaboration activities. The actual value of a grant and the distribution of the grant money among the team members will be determined by need, the size of the team and the team’s budget.
More details can be found on the IFS website in the document:
http://www.ifs.se/IFS/Documents/Publications/IFS%20Collaborative%20Research%20Grants.pdf 
To express interest in participating in this pilot project,
fill out the form here:
http://applications.ifs.se

Deadline: April 27, 2014